LA CERTIFICATION

La certification annuelle : un pilier du bio

Tout opérateur désireux de produire en agriculture biologique et/ou de commercialiser des produits labellisés « bio » a l’obligation de se faire certifier. Il accepte ainsi de respecter les normes européennes en la matière et d’être contrôlé. Pour cela, il se déclare auprès d’un organisme indépendant de contrôle et de certification. 

En Belgique, 4 organismes de contrôle officiels accrédités sont en charge de cette mission auprès des opérateurs de la chaîne. Il s’agit de : 


Il existe différents types de certifications selon le produit les catégories (production, transformation, restauration, point de vente). Ainsi, un éleveur de chèvres qui fabrique du fromage et qui a un magasin à la ferme possèdera 3 certifications : 

  1. Une pour son élevage caprin et la production de lait
  2. Une pour la transformation de son lait en fromage
  3. Une pour son point de vente

Combien de temps pour qu’un producteur devienne bio ? 

L’agriculteur lorsqu’il passe sous contrôle doit obligatoirement passer une période de conversion (au minimum de 2 ans). Elle est une phase de transition nécessaire vers la certification bio . Durant cette période, le producteur suit les règles de production de l’agriculture biologique sous le contrôle d’un organisme certificateur. Elle permet d’enclencher les changements des cycles de vie des animaux, des plantes et des organismes qui vivent sur et dans le sol. La conversion des terres agricoles sert aussi à épurer les sols d’éventuels anciens résidus chimiques. Cette période est de 2 à 3 ans pour les cultures & prairies et de 6 semaines à 1 an pour les animaux (bovins, ovins, caprins, volaille…).
A noter que les produits de ces exploitations en conversion ne peuvent être vendus comme bio, avec le label bio.

© Tous droits réservés - Apaq W 2020